Aller au contenu

Contexte

Les Parisiens placent, à juste titre, la pollution atmosphérique au premier rang de leurs préoccupations environnementales. En effet, si elle s’améliore en Île-de-France et à Paris, la qualité de l’air reste insatisfaisante et de trop nombreux citoyens restent exposés à des niveaux de pollution qui dépassent la réglementation ou les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé. La Ville de Paris a ainsi fait de l’amélioration de la qualité de l’air l’un des principaux enjeux de la mandature.

Au-delà de l’enjeu de santé publique, l’amélioration de la qualité de l’air représente également une  grande opportunité pour les filières industrielles parmi lesquelles l’expertise francilienne voire française dispose de potentiels importants, qu’il s’agit de mobiliser et d’aider. Les questions liées à la qualité de l’air dépassent largement l’Île-de-France, la quasi-totalité des métropoles mondiales étant confrontées à cet enjeu. Les réponses innovantes qui pourraient ainsi être poussées par des entrepreneurs français ont un potentiel important de reproductibilité dans le monde.

Appel à expérimentations

L’air revient donc sur le devant de la scène des politiques urbaines, tant sa qualité est devenue un enjeu sanitaire, médiatique, économique, touristique et politique. C’est donc assez naturellement que la qualité de l’air, extérieur comme intérieur, a été choisie comme thématique par la Ville de Paris et l’Urban Lab pour leur 11ème programme d’expérimentations en commun, et se sont associées dans cette démarche à AIRLAB, accélérateur de solutions innovantes porté par Airparif, l’observatoire de l’air en Ile-de-France, et ses partenaires.

C’est le constat d’une complémentarité de leurs compétences qui a poussé l’Urban Lab et AIRLAB à s’associer pour lancer ce programme d’expérimentations. La combinaison de la méthodologie éprouvée d’accompagnement à l’expérimentation de l’Urban Lab et de l’expertise scientifique et sectorielle sur la qualité de l’air d’AIRLAB assurera la robustesse tant opérationnelle que scientifique du programme.

L'appel à expérimentations concerne principalement l'amélioration de la qualité de l'air. Parmi les thématiques possibles pour les expérimentations proposées dans ce cadre, on peut citer

  • La mesure de la qualité de l'air, extérieur ou intérieur
  • La dépollution de l'air, extérieur, intérieur voire souterrain
  • La réduction à la source de la pollution
  • L'implication et l'information des citoyens
  • la qualité de l'air et les chantiers
  • La valorisation des pollutions urbaines en produits à valeur ajoutée

 

Le type de solutions recherchées, ainsi que les modalités de candidature sont détaillées dans le cahier des charges, consultable et téléchargeable via le lien suivant : http://bit.ly/2B1UVSc .

Calendrier

  • lancement de l'appel à expérimentations : 8 décembre 2017
  • réunion d'information/meet-up : 11 janvier 2018
  • date limite de dépôt des candidatures : 25 janvier 2018
  • sélection et auditions : février - 7 & 8 mars 2018
  • annonce des projets sélectionnés : 26 mars 2018
  • déploiement : à partir de l'été 2018

Critères de sélection

Les lauréats sont sélectionnés par un comité constitué d’élus, d’experts et des partenaires de l’appel à expérimentations /

  • L’inscription de l’expérimentation dans les thématiques de l’appel à expérimentations ;
  • Le caractère innovant de la solution ;
  • La faisabilité technique et organisationnelle de la solution proposée ;
  • Le caractère reproductible et transférable de la solution au contexte parisien ;
  • le modèle économique de l’expérimentation et de la solution proposées ;
  • Le protocole d’expérimentation et d’évaluation proposé, inscrivant la démarche dans un processus itératif de conception ;
  • La définition de la typologie du lieu d’expérimentation souhaité.

Lauréats

Plus de 45 candidatures ont été reçues suite à l'appel à expérimentations. Parmi elles, 22 ont été retenues pour les auditions, qui se sont déroulées les 7 et 8 mars 2018 devant un jury composé de représentants de l'Urban Lab, d'Airparif, de la Ville de Paris et d'experts des thématiques Qualité de l'Air traitées. 

Au final, 10 lauréats ont été retenus, et présentés lors d'un événement public le 26 mars 2018 au Pavillon de l'Arsenal ( article dédié par ici) :

Amélioration de la qualité de l'air extérieur :

Vignette connectée pour sensibilisation des conducteurs par l’IFPEN : Sensibilisation des conducteurs sur leur capacité à réduire leur empreinte polluante au travers d’une vignette connectée et de l’application GecoAir (calcul des émissions polluantes par type de véhicule), créant un lien entre conduite et qualité de l’air.
Découvrez le portrait de l'expé

Un air sain dans une ville verte par MVAW : Solution de dépollution de l’air par biofiltration végétale à travers l’action de substrat, des végétaux et des microorganismes.
Découvrez le portrait de l'expé

AntiSmog par Net SAS : Solution de réduction des émissions polluantes à la source des véhicules, via l’optimisation de la combustion du carburant. 
Découvrez le portrait de l'expé. 

Stations de mesure multi-physiques par SimEnginerring : Evaluation en conditions réelles de stations de mesure multi-physiques : station air/bruit/circulation et station bruit/poussière, notamment à destination des chantiers.
Découvrez le portrait de l'expé

Réseau de microcapteurs par Clarity & Citeos : Système de surveillance de la qualité de l’air, basée sur des capteurs low-cost, installés sur les mâts d’éclairage public couplé à un portail cloud.
Découvrez le portrait de l'expé

Amélioration de la qualité de l'air intérieur :

Air4Kids par VentilairSec : Améliorer la qualité de l’air dans les, Système de ventilation innovant, qui filtre les polluants extérieurs entrants, ventile les locaux pour maitriser le renouvellement d’air et chasser l’air vicié à destination des Etablissement d’Accueil du Jeune Enfant.
Découvrez le portrait de l'expé

UMPAI par AirLiquide :Technologie de filtration par adsorption des COVs et du formaldéhyde, dérivée d’un procédé industriel d’AirLiquide sur la purification de l’air.
Découvrez le portrait de l'expé.

Smart QAI par NanoSense : Test d’algorithmes de contrôle automatique et de régulation du triptyque ventilation, chauffage, climatisation selon des objectifs de productivité basés sur la qualité de l’air intérieur.
Découvrez le portrait de l'expé

Moanho par Blue Industry and Science : Solution de mesure de concentrations d’anesthésiants dans l’air ambiant des salles d’opération, via un spectromètre largement accordable (équivalent de 400 lasers).
Découvrez le portrait de l'expé

Monitoring QAI par Zaack : Etude de l’impact du monitoring précis et continu de la pollution de l’air intérieur en crèches.
Découvrez le portrait de l'expé

 

Evaluation

Comme tous les programmes d'expérimentation lancés par l'Urban Lab, le programme Qualité de l'Air sera évalué dans sa globalité par un prestataire extérieur. L'objectif est de venir évaluer l'ensemble des projets selon des critères d'efficacité, de faisabilité et de durabilité, et d'en tirer des enseignements sur les facteurs clefs de succès et d'échecs des projets. 

La consultation pour cette prestation d'évaluation est lancée mardi 2 mai, pour un dépôt des offre le 22 mai. Retrouvez-en le cahier des charges via le lien suivant : https://bit.ly/2rfF7ob . 

Au terme de la consultation, l'évaluation globale du programme a été au groupement des cabinets Nomadeis & Mazars, déjà prestataire de l'évaluation du programme précédent sur l'Adaptation au Changement Climatique.