Aller au contenu
Etat : En cours
  • Ressources

Il n’y a pas de petites économies d’eau ! Partant de ce principe, eGreen a lancé « défi Eco’O », un défi ludique, incitatif et collectif pour encourager la maitrise de la consommation d’eau.

En bref

Porteur de projet : L'entreprise eGreen

Expérimentation : Lancer un défi d'économie en eau et évaluer l'impact de cette approche ludique sur les changements de comportements (la réduction de la consommation d'eau)

Objectif : une réduction de consommation d'eau de 10%

Problématique traitée : Économie des ressources en eau

Territoire d’expérimentation : A Paris - 4 résidences et 2 piscines

Durée de l’expérimentation : 6 mois - Durée du défi : 2 semaines

Lauréat de l'appel à expérimentation : Adaptation au changement climatique

Carte d'identité du projet

La solution

eGreen avait déjà l'expérience des défis pour changer les comportements relatifs à la consommation d'électricité. Avec cette expérimentation, la start up propose de relever un défi collectif d’économie d’eau.

Concrètement, le défi Eco’O vise à sensibiliser les habitants de 4 résidences et les sportifs de 2 piscines aux économies d’eau. Pour cela, une approche ludique est proposée, à travers l'élaboration de "nudges" (c'est à dire des "coups de pouces"). Dans un premier temps, Egreen identifie, avec les participants, les facteurs qui influent sur leur consommation d'eau. Ensuite, des nudges sont élaborés, pour essayer de changer ces habitudes. Un nudge, c'est par exemple, une disposition des aliments dans les cantines qui met en avant les choses les plus saines et oriente implicitement les choix des enfants. Cela peut aussi être des affiches ou des flyers qui rappellent les gestes à adopter, avec des messages amusants.

Une fois le défi lancé, les occupants des logements et les usagers motivés suivront et analyseront via une application leur consommation d’eau à l’échelle du bâtiment.

Les économies réalisées seront alors transformées en GreenPoints et le but sera d’en collecter un maximum. Différents immeubles, piscines et gymnases se défieront afin d’ajouter un peu de piment au défi. Pour remporter le défi Eco’O il faudra donc réduire ses consommations d’eau et motiver ses voisins à faire de même !

L’innovation est double : Le projet propose de décliner une solution déjà existante (pour l’énergie) pour un nouveau secteur (l’eau). Par ailleurs, la méthode est innovante puisqu’elle propose un nouvel axe de sensibilisation : via les nudges, en misant sur une approche ludique, sans culpabilisation.

Ce que l’on teste

L’hypothèse à valider dans cette expérimentation est que la solution proposée permet de réaliser des économies d’eau au travers de la sensibilisation et le changement de comportement. Il s'agit également de vérifier que ces changements de comportement sont durables.

Le protocole d’évaluation consistera en deux approches distinctes

  • Impact sur les consommations d’eau et les économies réalisées
  • Usages, changement de comportement et expérience des utilisateurs

Pour mesurer cela, les solutions mises en place seront :

  • Analyse des données de consommation d’eau durant la phase d’expérimentation et des données antérieures (factures d’eau et données télé-relevées des 3 années précédentes)
  • Entretiens et questionnaire auprès des utilisateurs pour identifier l’impact du challenge Eco’O et des nudges sur leurs usages, recueillir leurs retours et leurs idées d’amélioration
  • Collecte des données d’usage de la plateforme, nombre de connexion, durée des sessions et fonctionnalités visitées

Pour aller plus loin :

eGreen a été créée en mai 2012. L'entreprise développe et commercialise une solution permettant de réduire les consommations d'énergie dans les bâtiments tertiaires et résidentiels grâce au suivi des dépenses énergétiques et à la sensibilisation des occupants. Des capteurs mesurent les consommations énergétiques et une plateforme web motive les changements de comportement à travers une approche ludique, sociale et incitative.

Quelques mots avec l'équipe :

Présentez-vous en quelques mots :

Je m’appelle Jérémie Jean, je suis le fondateur d’eGreen, une start-up spécialisée dans les économies d’énergie et d’eau dans les bâtiments. Nous préconisons une approche ludique et sociale pour faire évoluer les comportements et sensibiliser efficacement aux économies d’énergie.J’ai une formation d’ingénieur et je me suis spécialisé par la suite en ergonomie cognitive. L’idée vient d’une étude que j’ai réalisée à Berkeley en 2009 pour ce master dans le champ de la psychologie appliquée au domaine des consommations d’énergie : comment les informations concernant nos usages énergétiques peuvent aider à les réduire ? eGreen est le prolongement de cette étude théorique qui a donné lieu à la publication de deux articles dans des revues scientifiques.

Que souhaitez-vous tester au travers de ce programme d'expérimentations ?

Nous souhaitons tester l’impact de la gamification et des challenges d’économies sur le changement de comportement et la sensibilisation des occupants. Comment promouvoir des usages éco-responsables sans culpabilisation ni contrainte ? Le jeu est un support qui fonctionne très bien dans de nombreux autres domaines et nous souhaitons tester cette application aux économies d’eau.L’idée est donc de récupérer les données de consommation d’eau à l’échelle des immeubles directement auprès d’Eau de Paris et d’utiliser ces données dans le cadre de notre challenge d’économie d’eau. Il s’agira d’un challenge global et collectif à l’échelle de l’immeuble.Une approche plus « low tech » avec du nudge va également être mis en place pour accompagner le challenge et favoriser les éco-gestes. Nous souhaitons tester ici l’impact des nudges, des coups de pouce favorisant des « bons » comportements.

Quelle est la grande difficulté que vous anticipez sur ce projet ?

La partie communication et diffusion auprès de l’ensemble des utilisateurs est souvent complexe à mettre en œuvre notamment dans le domaine résidentiel. Nous avons tous déjà tellement de chose à gérer au quotidien qu’il est nécessaire d’innover dans notre approche pour intégrer le maximum de personnes à notre démarche. Nous anticipons donc certains défis à relever sur ce point d’autant qu’il est crucial pour la réussite du projet dans son ensemble.

Pour vous, une expérimentation réussie, ce serait quoi ?

Une expérimentation réussie serait avant tout d’avoir pu réduire les consommations d’eau des bâtiments participants et d’avoir pu sensibiliser les occupants aux comportements éco-responsables dans la gestion de l’eau.Cela reste néanmoins une expérimentation, nous souhaitons donc tirer des enseignements de ces projets et améliorer notre démarche. Pour cela les retours des utilisateurs seront essentiels.

Le site internet d'Egreen, c'est ici

Découvrez l'article consacré par l'Agence Parisienne du Climat