Aller au contenu
Etat : Terminée
  • Environnement
  • Ressources

Test d'un équipement de filtration spécifique, destiné à réduire l’emploi de produits chimiques dans les fontaines ornementales de la ville de Paris tout en réduisant la consommation d’eau

Carte d'identité du projet

En bref :

  • Porteur de projet : Veolia Eau
  • Expérimentation : tester un équipement de filtration spécifique destiné à réduire l’emploi de produits chimiques dans les fontaines ornementales de la ville de Paris tout en réduisant la consommation d’eau
  • Problématique traitée : traitement des eaux
  • Partenaire(s):VEOLIA Eau, en partenariat avec l’EIVP
  • Calendrier de l’expérimentation : 2015 - 2016
  • Lauréat de l’appel à expérimentations : Métabolisme Urbain

Carte d’identité du projet

La solution

Les fontaines de Paris se situent généralement dans les parcs. L’exposition aux pollens, feuilles d’arbres, rayons de soleil, mais aussi la présence du public favorisent le développement des algues et prolifération des bactéries.

Actuellement, pour traiter ce problème, on ajoute de grandes quantités d’algicide et de chlore pour éliminer les bactéries et les algues et rendre l’eau claire. Néanmoins, cette solution est inefficace au-delà de 15 à 20 jours car l’eau se trouve verdâtre. Ce qui nécessite d’ajouter de grandes quantités de produits chimiques et de vider le bassin régulièrement pour le nettoyer. Cette situation provoque un coût de traitement élevé et des grandes pertes en eau.

Le but du projet est de joindre la dimension écologique à la gestion du traitement des eaux des fontaines. L'enjeu est de réduire l'utilisation de produits chimiques mais aussi la consommation d'eau.

Le choix s’est porté sur la fontaine Baudricourt, fontaine en forme de L, en plein coeur du Jardin Baudricourt, situé dans le XIIIème arrondissement de Paris.

Le dispositif de traitement d’eau mis en place à Baudricourt comporte

Une préfiltration grossière par une aspiration crépinée à l’angle du bassin avec panier relevable.

2 pompes de filtration de 18 m3/h sous 15 m HMT (1,5 bars).

2 préfiltrations plus fine (50μm) et évacuation aux EU.

2 Filtres pour éliminer les petites particules (10μm) les particules retenues sont évacuées avec les eaux usées lors de la phase de lavage.

Un by-pass.

2 UV sur By-pass comme bactéricide à la fin de la filière.

Les apports

Le projet testé vise à réduire l’empreinte globale du cycle de l’eau des fontaines ou bassins. Il est reproductible et adaptable selon les configurations de site et apte à être diffusé largement.

Il répond à un manque puisqu'il n’existe pas au stade industriel de système de traitement sur recyclage d’eau des fontaines publiques d’ornement qui soit mis en oeuvre de façon généralisée.

En matière économique, cet équipement permet également une réduction des charges liées au service public de l’eau, une moindre consommation de produits chimiques et une réduction des flux hydrauliques à transporter et à traiter.

Ce que l'on teste

L’étude doit d’une part permettre l’acquisition de nombreuses données analytiques au travers des capteurs en continu et d’un suivi analytique précis.

Le partenariat avec l’EIVP sur ce projet permet d’étudier l’optimisation technique et fonctionnelle du système et une approche statistique de données de masse et d’un retour d’expérience des meilleures pratiques disponibles.