Aller au contenu
Etat : Terminée
  • Ressources
  • Economie locale

Mise en place d’une filière de valorisation des drèches* de certaines microbrasseries parisiennes

Carte d'identité du projet

En bref :

  • Porteur de projet : Zone-AH!
  • Solution testée : ZéBU - Zone d’étude écosystémique sur le métabolisme des Brasseries Urbaines
  • Expérimentation : Mise en place d’une filière de valorisation des drèches* de certaines microbrasseries parisiennes
  • Problématique traitée : Valorisation de déchets
  • Partenaire(s) : Les microbrasseries parisiennes
  • Lauréat de l’appel à expérimentations : Métabolisme urbain

Les drêches sont le résidu du malt de céréales (orge, blé,…) à l’issue du brassage en début du processus de fabrication de la bière. Les drêches, c’est 90 % de matière organique et un bon rapport carbone/azote. Elles sont riches en protéines et fibres et sont méthanogènes

Carte d’identité du projet

La solution

Aujourd’hui, les drêches produites annuellement par les microbrasseries parisiennes sont traitées classiquement comme des ordures ménagères : elles sont donc soit valorisées énergétiquement par incinération (dans 90 % des cas), soit simplement enfouies (pour les 10% restants).

Le projet propose plusieurs filières de valorisation, dont deux ont été étudiées : l’utilisation des drêches pour produire un substrat pour la production de champignons et l’utilisation des drêches pour produire du biogaz à partir d’une unité de méthanisation.

Apport(s) :

Le projet Zone-AH vise à permettre de :

  • Réduire les émissions de CO2 entre 34% et 42% (par tonne de drêches produites)
  • Réduire le besoin en fertilisants de synthèse en y substituant la valorisation des digestats issus de la méthanisation
  • Donner une valeur économique à un déchêt (présendant un caractère méthanogène important et/ ou interressant pour la culture du champignon)
  • Jouer un rôle de catalyseur vis-à-vis des acteurs d’une filière en création