Publié le :

Les nudges, ces petits coups de pouce qui font changer durablement les comportements

#Incubation #Expérimentation #Startup

Comment améliorer l’impact écologique de nos actions les plus simples, les plus habituelles ? Les campagnes d’information, les amendes, ou les contraintes législatives traditionnellement utilisées par la puissance publique pour éviter certains comportements montrent souvent leurs limites face à des gestes quotidiens, profondément ancrés dans nos pratiques. La solution : la démarche nudge, qui vise à orienter les comportements vers des pratiques plus vertueuses, par suggestions indirectes.

Le « coup de pouce » de Richard Thaler, prix Nobel d’économie

En mettant en avant l’irrationalité des comportements, Richard Thaler, prix Nobel d’économie 2017, nous invite à regarder davantage du côté des mécanismes psychologiques et sociaux pour repenser la façon dont nous tentons de changer les comportements. En puisant dans nos biais cognitifs, nos habitudes ou notre environnement, la démarche Nudge propose de créer des petits « coups de pouce » qui affectent inconsciemment les comportements. Un « coup de pouce » c’est, par exemple, une disposition des aliments dans les cantines qui met en avant les choses les plus saines et oriente ainsi implicitement les choix des enfants.

Un « coup de pouce » c’est, par exemple, une disposition des aliments dans les cantines qui met en avant les choses les plus saines et oriente ainsi implicitement les choix des enfants.

L’Urban Lab, programme d’expérimentation, accompagné par des étudiants en Sciences sociales

En septembre 2017, Paris&Co se saisit de ce vaste champ de réflexion et d’innovation et accompagne plusieurs projets qui ont vocation à éclairer l’impact des Nudges sur les comportements écoresponsables. L’Urban Lab accompagne d’octobre 2017 à janvier 2018 l’expérimentation d’une solution nudge pour inciter à l’économie d’eau, alors qu’au même moment le Connecteur étudiants mobilise de jeunes sociologues en master à l’université Paris Descartes pour réaliser une enquête sociologique autour de cette même expérimentation.

Économiser l’eau, un défi majeur pour atténuer les effets du changement climatique

Défi Nudge eGreen

Le projet découle d’une volonté de la Ville de Paris d’identifier grâce à l’Urban Lab des solutions pour s’adapter aux effets du changement climatique (tels que les vagues de chaleur). Dans ce contexte, préserver la ressource en eau est un enjeu majeur pour rafraîchir la ville en végétalisant les rues, en installant des pataugeoires et davantage de points d’eau.

Pour protéger cette ressource qui se raréfie, la start-up eGreen ("Prenez plaisir à réduire vos consommations"), issue des rangs de Paris&Co, propose d’apprendre à maîtriser sa consommation d’eau. La start-up lauréate de l’appel à expérimentation « Adaptation au changement climatique » avec son défi Eco’0, propose une application ludique pour économiser l’eau et challenger ses voisins.

Le défi Eco’O vise à sensibiliser les habitants de 4 bâtiments résidentiels et les sportifs de 2 piscines et 2 gymnases aux économies d’eau, au travers d’une approche ludique. Concrètement, à travers une application, les participants motivés suivront et analyseront leur consommation d’eau à l’échelle du bâtiment et relèveront un défi collectif d’économie d’eau. Les économies réalisées seront transformées en « GreenPoints » et le but sera d’en collecter un maximum.

Avant le lancement du défi, dans une approche ludique et communautaires, eGreen propose aux participants de définir et de construire ces « green nudges », ces derniers peuvent par exemple prendre la forme d’un sticker aidant à visualiser la juste quantité d’eau pour prendre un bain. Les « green nudges » seront ensuite installés dans les logements et équipements et pourront induire subtilement des actions plus vertueuses pour l’environnement, sans culpabilisation ni contrainte.

Les « green nudges » peuvent par exemple prendre la forme d’un sticker aidant à visualiser la juste quantité d’eau pour prendre un bain

Le Connecteur Étudiants : quand les start-up retournent à l’université

Le Connecteur Etudiants de son côté est un programme porté par Paris&Co avec le soutien de la Ville de Paris, dans une perspective de diffusion de l’innovation dans les universités parisiennes. Pour œuvrer dans ce sens, le Connecteur étudiants accompagne la construction de projets tuteurés. « Ces projets ouvrent une collaboration entre un enseignant, un groupe d’étudiants et un entrepreneur autour d’une étude de cas dans le cadre d’un enseignement » précise Léonore Morgenstern, en service civique à l'agence. Ce format a permis aux étudiants du master Sciences sociales, parcours Sociétés contemporaines de l’université Paris Descartes, de construire une enquête de terrain en parallèle de l’expérimentation du Défi Eco’O. A partir d’une trentaine d’entretiens réalisés avec les habitants, cette enquête permettra de comprendre ce qui influe la consommation d’eau.

Un projet clé pour rapprocher le monde académique, l’entrepreneuriat et les acteurs publics

Paris&Co affirme ainsi sa volonté de construire des liens entre différents acteurs. Qu’il s’agisse de permettre aux acteurs publics d’avoir un accès privilégié à l’expérimentation de solutions innovantes ou qu’il s’agisse de créer des liens avec les universités, afin d’offrir aux étudiants l’opportunité de découvrir le champ des possibles que représente l’innovation tout en favorisant une circulation des connaissances et des savoirs.

Partager sur :

Lire aussi #Incubation, #Expérimentation, #Startup

L'Urban Lab présente les lauréats de la 4ème édition de son programme d'expérimentation urbaine

propulsé par Urban lab

Ces solutions innovantes seront testées en conditions réelles dans le quartier "Chapelle-S" (18e ardt) par les habitants et usagers du quartier. Pendant 18 mois, l’Urban Lab - lui-même installé au cœur de ce terrain d’expérimentation - accompagnera les lauréats dans le montage, la recherche de terrain, le déploiement, le suivi, l'évaluation et la valorisation de leur projet. La finalité de la démarche est d’identifier des solutions contribuant à améliorer le cadre de vie des Parisiens et à renforcer l’attractivité, la résilience et la sobriété de la ville. 

Belle Histoire n°15 : Réhumaniser nos quartiers : Comment conjuguer humain et urbain ?

propulsé par Urban lab

Conviviale, productrice, inclusive, durable, fédératrice, solidaire… Vous aussi, vous vous demandez comment rendre nos villes plus désirables ? Si s’échapper des centres urbains pour vivre au vert en fait rêver plus d’un, particulièrement depuis les confinements épisodiques où chacun a vu s’intensifier le besoin de lien social, de sens et de grand air, d’autres travaillent au quotidien à réhumaniser nos grandes métropoles par des projets d’innovation sociale ! Vie de quartier, réseaux solidaires de proximité, relance de l’artisanat et de la production locale, développement de circuits courts, lieux de rencontre et de culture… De l’initiative locale à la démarche globale, nombreux sont les acteurs de la ville qui s’engagent pour permettre à chacun de se réapproprier l’espace, de l’adapter à ses besoins et de simplement fabriquer le territoire à l’image de ses habitants ! 

 

Pour cette 15ème Belle Histoire, nous vous emmenons à la rencontre de 5 projets qui œuvrent, chacun à leur manière, à transformer la ville pour la rendre plus attrayante au quotidien. Partez à la rencontre des foncières solidaires Bellevilles et Base Commune, de la manufacture des imaginaires What Time is I.T., de la coopérative d’artisans La Fabrique de la Goutte d’or soutenue par Paris Habitat et enfin de la ressourcerie de la Mine. Bonne lecture !

Allier croissance et impact positif ? La gymnastique mentale des entrepreneurs

propulsé par Paris&Co

A l’heure où les défis environnementaux et sociaux se font de plus en plus urgents, gouvernements, villes et entreprises multiplient les initiatives pour répondre à ces derniers. On assiste à une prolifération des labels, des démarches RSE et des transformations internes dans les grandes entreprises depuis quelques années. Mais, qu'en est-il de l’écosystème des startups ? Sont-elles plus vertueuses ?