Aller au contenu
Etat : Terminée
  • Mobilités
  • Environnement

Solution de réduction des émissions polluantes à la source des véhicules, au travers de l’amélioration du combustible à l’hydrogène.

En bref

  • Porteur de projet : Net SAS
  • Problématique traitée : Qualité de l'Air extérieur
  • Territoire d'expérimentation : différents types de véhicules
  • Durée de l'expérimentation : 6 mois
  • Lauréat de l'appel à expérimentations Qualité de l'Air

Carte d'identité du projet

La solution:

La solution proposée repose sur un principe innovant d’amélioration du combustible à l’hydrogène (hydrogen fuel enhancement). Le procédé est basé sur la génération de petites quantités d’hydrogène à bord d’un véhicule, en utilisant le principe de l’électrolyse de la solution d’électrolyte de potassium à base d’eau. Cette petite quantité d’hydrogène est ensuite ajoutée au mélange air-carburant du véhicule, avant la combustion. L’hydrogène permet alors une combustion plus complète du combustible, réduisant ainsi le nombre de gaz et de particules imbrûlés.

Ce que l'on teste :

  • Mesurer les performances de la solution, pour permettre l’amélioration, l’adaptation ou l’ajustement du produit
  • Tester l’applicabilité de la solution dans le contexte parisien

L'expérimentation :

Test de la solution sur une vingtaine de moteurs, dont différentes typologies de véhicules en région parisienne (véhicules particuliers, professionnels, poids lourds, bus touristiques, etc.), des engins de chantier LOXAM en France et en Suisse (groupes électrogènes, nacelle, chariot élévateur) et une péniche ParisCityVision.

Résultats :

  • Lauréats du Moove Lab 2019, 1er prix catégorie Mobilité à VivaTech
  • La solution s’avère simple à installer, s’adapte à différents types de moteurs, véhicules et machines et ne nécessite qu’une courte formation pour l’installation.
  • Les résultats des tests effectués sur les véhicules en interne ou via le contrôle technique sont encourageants (NB : ces résultats n’ont pas fait l’objet de vérification de la part d’un tiers extérieur): réduction de l’opacité de 66 à 89 % pour les groupes électrogènes et de 68 à 100 % pour les véhicules légers; variation de +5 % à -82 % de la quantité de NOx émis par les véhicules légers; variation de la consommation de carburant de +5 % à -30 % pour les véhicules légers et de -21% pour un GE.
  • La multiplication des partenariats, dont certains avec des acteurs clés de leur segment de marché (ex: LOXAM, Jaulin) a permis à Net SAS d’installer sa solution et de la tester dans de nombreuses configurations et d’ouvrir des perspectives commerciales.
  • L’expérimentation a été l’occasion de réorienter ses cibles stratégiques: la startup se focalise désormais prioritairement sur le marché des moteurs diesel et des engins de chantier.
  • Les externalités identifiées de la solution suscitent l’intérêt des partenaires: amélioration de la combustion du moteur, économies de carburant, réductions des frais de maintenance et d’entretien du moteur, potentiel allongement de sa durée de vie, etc.

Et après ?

  • De nombreux nouveaux tests prévus, notamment à l'international : Turin, Dubaï (taxis et bus scolaires).
  • Formaliser l'homologation et la certification de la solution : en cours de discussions sur le sujet avec INERIS et SGS pour l'homologation et avec l'UTAC pour une certification des résultats.

En savoir plus :

Contact : info@antismog.co

L'interview de d'Abdelhak Tahour sur le projet : http://urbanlab.parisandco.paris/Actualites/A-la-une/Les-laureats-Qualite-de-l-Air-en-video-Episode-10-Net-SAS