Aller au contenu
Etat : Terminée
  • Mobilités
  • Environnement

Le projet vise à augmenter la puissance des moteurs électriques de vélos triporteurs à usage professionnel pour augmenter le confort des livreurs

En bref

-->Porteur de projet : B-Moville et FM Logistic 

-->Problématiques traitées : Mobilité, logistique

-->Territoire d’expérimentation : Paris 13e

-->Durée de l’expérimentation : A partir d'octobre 2018 - Cloturé 

-->Lauréat : Quartier d'Innovation Urbaine Paris Rive Gauche (2018)

 

 

Carte d'identité du projet

La solution :

En Europe, la puissance des vélo-transporteurs électriques est limitée à 1000W et la vitesse limitée à 25km/h. Ces restrictions réduisent la capacité des livreurs à couvrir de larges distances, à emprunter des rues pentues ou à transporter de lourdes charges.

B Moville et FM Logistic souhaitent donc développer la puissance des moteurs électriques de vélos triporteurs à usage professionnel. Pour cela, il convient d’obtenir les autorisations adéquates puis de faire des tests sur les moteurs, afin de définir précisément la puissance qui serait nécessaire pour lever ces freins, tout en garantissant la sécurité des livreurs et de tous les usagers.

Ce que l'on teste :

Ce pilote porte essentiellement sur la puissance des moteurs sans intervenir sur la vitesse du véhicule réglementaire de 25 km/h ni sur le mode de déclenchement de cette assistance (pedelec). Une fois les moteurs développés, l'enjeu est de le tester in situ lors de tournées de livraisons, en association avec FM Logistic. 

Pourquoi ce test ?

Le transport en vélo cargo est encore peu développé à Paris. Il offre pourtant de nombreux avantages en matière de mobilité et sur le plan environnemental. Pour privilégier le transport en mode « doux », il convient de faire évoluer la réglementation européenne, relative à la puissance des moteurs. Pour être rentable, on estime aujourd’hui que la capacité d’emport d’un vélo cargo doit être de 300 Kg pour un volume de 1.8 m3.

La cyclo-logistique aurait, avec une réglementation adaptée, la capacité de se développer dans les villes et se présentera comme une solution majeure au remplacement de véhicules thermiques de même usage. Aujourd’hui la limitation de la puissance des moteurs est peu favorable au développement des vélos cargo malgré quelques initiatives prises en France.

Et ensuite ?

Après plusieurs échanges avec les acteurs municipaux et étatiques ainsi qu'une analyse fine des enjeux juridiques, l'expérimentation a permis de conclure qu'il n'est pas possible d'obtenir une dérogation à la réglementation européenne. Il n'est ainsi pas autoriser de développer ces nouveaux moteurs, dont la puissance serait augmentée.

Pour en savoir plus :

Vous pouvez vous rendre sur www.b-moville.com